Association Landhelven

Landhelven, association organisatrice de jeux de rôles grandeur nature en Midi-Pyrénées, Aquitaine et Languedoc-Rousillon.
 
AccueilPortailSite webFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Le Funèbre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Asryelle
Maître de Jeu
Maître de Jeu
avatar

Nombre de messages : 1471
Age : 28
Localisation : Hennebont
Date d'inscription : 10/06/2009

MessageSujet: Le Funèbre   Sam 4 Sep - 23:32

Il était tombé.

Le maître dévoreur était à terre. Lui d’habitude si fier, pensant n’avoir besoin de rien ni personne, avait été ramené à a vie par Mag’hil, son plus fidèle serviteur, quelques heures auparavant, dans la nuit. Forcé de prendre parti lors de l’arrivée de la Légion, il s’était rangé du côté des humains, créatures qu’il avait autrefois méprisées, étant sûr ainsi de pouvoir contrer la Légion de la Mort Silencieuse, et faire pencher la balance en leur faveur.

Mais un imprévu avait bousculé ses plans : une nouvelle invention malsaine de la légion, les Corrompus, grouillait dans la plaine. La corruption relevait les morts et les transformait en quelque chose d’infâme, des créatures avec du fiel sous la peau. Essayant d’aspirer leur magie pour reprendre des forces, il avait été surpris par cette corruption qu’il avait absorbé en même temps, et qui maintenant se propageait en lui telle une gangrène, l’affaiblissant, de sorte que chaque sort lancé par les humains, au lieu de lui réinsuffler de l’énergie, le pourrissait sur place et le faisait souffrir mille morts.

Ainsi affaibli, diminué, à peine protégé par quelques gardes humains qui lui collaient aux chausses, il ne vit pas venir la Légion qui s’était regroupé pour lui porter le coup fatal.

Et Traï’him tomba.

Il resta inerte, entouré de quelques corps humains tombés avec lui, que la corruption ne tarda pas à gagner. Tandis que d’autres membres de la Légion occupaient le groupe de survivants d’Amoën, deux ou trois Légion prirent son corps et le portèrent jusqu’au cœur des ruines de la ville, suivi par un petit groupe de déchéants, écervelés et traqueurs.

Il fut installé sur le sol. La corruption avait déjà fait son œuvre : sur son visage s’étalaient de nombreux réseaux de veines noires, le rendant méconnaissable. Sur d’autres parties de son corps, elle changeait sa morphologie. Le rituel allait pouvoir commencer. L’un des membres de la Légion plaça sa main au dessus du visage de l’ancien maître spirituel, et d’un mouvement vif, lui découpa le contour du visage et l’arracha. Il plaqua sur son visage une plaque de Métal Noir ; celui-ci resta ainsi un instant, puis commença à se tordre, se déformer, s’étirer pour enfin épouser la forme de son visage. Mêlé aux veines de la corruption, l’ancienne face du Dévoreur mort présentait à présent des reflets argentés.

Il fut placé au cœur des ruines de la ville, sans doute un endroit stratégique pour la Légion : pour une raison inconnue, la corruption semblait beaucoup plus forte et très présente à cet endroit précis.

Deux ombres de la Légion s’agenouillèrent de chaque côté de son corps. Il fut recouvert de ce qui fut autrefois son manteau de Traï’him. Les deux masques argentés commencèrent à incanter, dans une langue inconnue, faite de raclements de gorge, de claquement de langue, de sifflements et de sons gutturaux.

Quelques corrompus erraient autour d’eux, dans la ville. Au loin, l’armée humaine s’était aperçue de la disparition du maître Dévoreur et, recomposant une formation, s’apprêtait à attaquer les ruines afin d’empêcher l’invocation. Les humains prenaient cependant beaucoup de temps à se regrouper, temps bénéfique aux invocateurs qui devaient se hâter …

Les deux ombres récitaient leur incantation, de plus en vite, de plus en plus fort. Ils s’inclinaient en parfaite opposition, l’un mains au sol, l’autre bras vers le ciel, si sombre. Leurs voix étranges montaient dans la nuit, en appelant aux puissances en œuvre cette nuit-là, à la corruption, à tout ce qui pouvait servir leur cause. Une sorte de transe semblait les envahir. A l’endroit où reposait le Dévoreur, des éclairs de lumière commençaient à jaillir. Les vents magiques rencontraient les vagues de corruption, se percutaient, créant des courant magiques qui jaillissaient violemment. L’incantation se transforma en une sorte de musique implorante, rituelle, reprise par tous les membres de la Légion présents, restant malgré tout sur le qui-vive, guettant au loin l’armée qui ne tarderait pas à arriver.

Un craquement horrible se fit entendre sous le manteau, suivi de très peu d’un deuxième : la corruption faisait muter son corps, désarticulait ses genoux, étirait son torse, imprégnait ses muscles. La magie concentrée en cette endroit semblait presque matérielle, affluait sur sa peau, semblait l’envelopper d’un brume à la fois blanche et verdâtre. Les éclairs dus aux confrontations magiques étaient éblouissants, de plus en plus rapides, de plus en plus violents. Le rythme de l’incantation s’intensifia encore. Les combattants qui approchaient pouvaient percevoir la mélopée dérangeante qui provenait de la ville.

Soudain, on perçut un mouvement sous le manteau : un bras bougeait, cherchait à sortir de sous le tissu. Une main surgit, noire, comme si elle avait été brulée ; elle se tendit vers le ciel en se recroquevillant sur elle-même, cherchant les nouvelles articulations qui la composaient, semblant souffrir de l’intérieur comme si une brûlure achevait de passer par toutes les veines de son corps. Le bras qui suivit, gris comme la peau d’un mort, flétri comme une chair morte, était orné de nombreuses scarifications noires, gravées au feu de la corruption dans son corps. Le bras retomba soudainement, comme vaincu par de trop nombreuses souffrances.

Les premiers humains commençaient à arriver sur les ruines. Les membres de la Légion qui n’incantaient pas se mirent à les combattre, suivis par les Corrompus : les retenir, tout faire pour les retenir, surtout qu’ils n’interrompent pas l’invocation.

Près des deux invocateurs, le corps inanimé commença à se relever tout entier, le manteau cachant son apparence : le corps de Traï’him une fois transformé semblait aussi grand que l’ancien. Les éclairs magiques ne semblaient pas se tarir derrière cette forme humanoïde drapée. Soudain, son bras surgit de derrière le tissu, et en un éclair, ses griffes arrachèrent le tissu : le contact de cette corruption pure brûla l’étoffe en un instant, et il ne resta plus rien du Seigneur Dévoreur.

Il se tenait droit, au milieu des ruines ; ses genoux étaient retournés, à l’inverse de ceux des humains ; sa peau grise semblait morte, et pourtant était agitée de toute part par la corruption bouillonnant dans ses muscles, ravie de cette source de magie pure à corrompre. Son torse était semblable à ses bras : de nombreuses scarifications de corruption ravageaient sa peau et soulignaient ses côtes, et ce qui fut aurait pu passer pour des muscles. Sa tête enfin reflétait le Métal Noir qui l’avait fraîchement enveloppé ; à l’arrière de la tête, les nombreuses tresses de Traï’him avaient muté en des sortes de grosses colonnes vertébrales, qu’il semblait pouvoir diriger comme des serpents vers sa victime. Sa peau tendue sur ses muscles ne laissait aucun doute quand à sa rapidité ; il semblait qu’il aurait pu disparaître ici et réapparaitre là-bas en un éclair.

De sa main, il goûta pour la première fois au pouvoir que lui conférait la corruption : il fit jaillir une sorte de lame noire, prolongement de son os, mais au tranchant un comparable. Captant la volonté des membres de la Légion par l’intermédiaire de ses colonnes, il repéra le troupeau d’humain et se dirigea vers eux.

Le Funèbre était né.



Dernière édition par Asryelle le Dim 5 Sep - 11:20, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lee setsu

avatar

Nombre de messages : 151
Age : 26
Localisation : Partout !
Date d'inscription : 20/08/2007

MessageSujet: Re: Le Funèbre   Dim 5 Sep - 0:05

Génial, l'effet 'nouvelle" se répand !

En tout ca super bien écris !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Froste

avatar

Nombre de messages : 104
Age : 33
Localisation : Limoges
Date d'inscription : 02/08/2010

MessageSujet: Re: Le Funèbre   Dim 5 Sep - 10:14

Que dire avec toute c'est nouvelle si bien écrite (qui me donne des frissons de plaisir a chaque lecture) je n'avais pas ressenti autant de plaisir a lire depuit longtemps continuer j'en veux plus Razz voila vivement la prochain Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Azgarel
Maître de Jeu
Maître de Jeu
avatar

Nombre de messages : 1033
Localisation : Cherche encore
Date d'inscription : 27/04/2007

MessageSujet: Re: Le Funèbre   Dim 5 Sep - 11:18

Très fidèle à l'image que j'ai du funèbre. Rien à dire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://landhelven-gn.heavenforum.com
Obodrel

avatar

Nombre de messages : 146
Age : 25
Localisation : Au coeur de la corruption
Date d'inscription : 28/12/2009

MessageSujet: Re: Le Funèbre   Dim 5 Sep - 13:08

Si azgarel est content cela doit refléter la réalité^^ en tout cas j'apprécie énormément, style d'écriture sympa
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Asryelle
Maître de Jeu
Maître de Jeu
avatar

Nombre de messages : 1471
Age : 28
Localisation : Hennebont
Date d'inscription : 10/06/2009

MessageSujet: Re: Le Funèbre   Dim 5 Sep - 13:31

J'ai essayé de restituer cette scène qui m'a laissé des étoiles dans la tête, que j'ai heureusement pu voir de près en déchéant, et qui était juste ... magique, avec les stroboscope, la musique, la main qui se tord ... de la poésie pure.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lucius

avatar

Nombre de messages : 24
Date d'inscription : 03/06/2010

MessageSujet: Re: Le Funèbre   Dim 5 Sep - 14:42

Très charmante prose.

Voilà une scène que j'aurais aimé voir de plus près, cantonné que j'étais (comme bien d'autres malheureux aventuriers) dans notre camp assiégé par les déchéants.
Y'a pas à dire, on a vraiment merdé au niveau de la protection de Trahim...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bhordjin

avatar

Nombre de messages : 160
Localisation : 46
Date d'inscription : 13/03/2010

MessageSujet: Re: Le Funèbre   Dim 5 Sep - 16:44

Oui, on a bien cafouillé mais sa fait partie du jeu ^^.

Juste un petit éclaircissement sur la légion, je marque juste ce que j'ai compris.

La légion est plus ou moins d'une "dimension" ( ou réalité ) parallèle qui se superpose a la notre, plus le temps passe et plus la légion réalise ses méfaits plus ils appartienne a notre monde.

Si j'ai tord, toute mes excuses.

Et merci pour la nouvelle Wink

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Azgarel
Maître de Jeu
Maître de Jeu
avatar

Nombre de messages : 1033
Localisation : Cherche encore
Date d'inscription : 27/04/2007

MessageSujet: Re: Le Funèbre   Dim 5 Sep - 17:41

Bah vous êtes partie loin devant en laissant Traï'him blessé derrière vous. Enivré par la certitude de remporter la bataille, laissant les cadavres de déchéants derrière vous, leur permettant ainsi d'attaquer par derrière. Laissant vos blessé se faire corrompre. C'est dans cette bataille qu'il aurait fallu la formation tortue. Au moins vous avez ressenti la même chose que Traï'him qui était trop sur de lui, persuadé qu'il metterait en déroute la légion.

Pour se qui sagit de la Légion elle appartient en effet au monde de la corruption. Imaginer que le monde est un milles feuilles. Bah l'une de ces tranches c'est le monde physique, et la tranche juste en dessous c'est le monde de la corruption. Et quand il fait nuit, l'espace entre les couches diminue pour une raison mystérieuse, se qui fait que la crème imbibe plus facilement d'une tranche à l'autre. Et la crème, bah c'est la légion. Et plus elle corrompt, plus il y a de la crème qui fait la liaison entre les deux tranches.
Désolé pour cette désacralisation, mais sur le principe c'est ça. Attention, se n'est pas parce que je parle de milles feuilles que ça doit devenir une porte ouverte au flood.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://landhelven-gn.heavenforum.com
PôOm

avatar

Nombre de messages : 323
Age : 27
Localisation : dtcamion
Date d'inscription : 30/10/2007

MessageSujet: Re: Le Funèbre   Dim 5 Sep - 19:47

(bon appetit) damned..j'avais pas saisi ça...interressant tres interessant!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bhordjin

avatar

Nombre de messages : 160
Localisation : 46
Date d'inscription : 13/03/2010

MessageSujet: Re: Le Funèbre   Dim 5 Sep - 20:04

J'espère pour nous que la prochaine fois les soldats se souviendront des erreurs du "passé"... Qui ma l'air important en ce monde... M'en fin jouissons du fait qu'il y est des moyens d'arrêté la Légion ou du moins de la ralentir...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le Funèbre   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le Funèbre
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Funèbre cérémonie [vous y êtes tous librement conviés..]
» Anarchy. [Pv : Plainte Funèbre & Petite Eclipse.]
» Requiem - Chant Funèbre
» Marche Funèbre
» Oraison funèbre [PW Dagan et Aktara]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Association Landhelven :: La Genèse de Landhelven :: Guilde du souvenir-
Sauter vers: