Association Landhelven

Landhelven, association organisatrice de jeux de rôles grandeur nature en Midi-Pyrénées, Aquitaine et Languedoc-Rousillon.
 
AccueilPortailSite webFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 La légende des 5 frères

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Asryelle
Maître de Jeu
Maître de Jeu
avatar

Nombre de messages : 1471
Age : 27
Localisation : Hennebont
Date d'inscription : 10/06/2009

MessageSujet: La légende des 5 frères   Lun 2 Nov - 21:26

A l'époque, tous croyaient en deux divinités uniques, Lumen et Nihilum ; cependant, de nombreuses sectes virent le jour en prônant de nouveaux dieux. La liberté d’opinion étant très forte chez les Uniens, ils tolérèrent sans distinction ces faibles religions tant que ceux-ci ne bafouaient pas les dieux dits « Fondateurs ».
Mais un jour, de nombreux rapports provenant d’Austermorss signalèrent des violations des lieux de culte allant du pillage jusqu’au massacre des prêtres. Valérior, devenu général des armées, partit résoudre le problème avec son frère, Morianor, chargé à l’époque de la vie religieuse et des cultes. Sur place, ils découvrirent le carnage qu’une secte, appelée les Nocturiens, avait réalisé.Ils découvrirent que la secte en question était en réalité un engrenage bien huilé qui ralliait toutes les autres « religions », priant les autres dieux afin de former une religion polythéiste accueillant les divinités de notre époque.

Devant cette révélation, Morianor et Valérior retournèrent à la capitale d’Evenir, la cité pleine de promesses, afin d’avertir la cité du fléau grandissant que représentaient ces religions. Morianor et son frère partirent en croisade contre ces nouveaux ennemis.
Cependant Orien préféra régler le conflit de façon plus diplomatique, et se convertit à la religion Nocturienne afin de garder son statut de dirigeant. Sehum, le plus jeune frère, fut chassé par l’aîné, Orien, qui décida de gouverner seul, et qui l’exila là où il pensait que le monde s’arrêtait : derrière les Montagnes de l’Ouest, la « chaîne du passage ». Il partit en mer à la recherche du Vide et y découvrit ce morceau de continent inconnu aux yeux d’Orien : Le désert de Daël. Il comprit vite que ces terres deviendraient sa nouvelle demeure.

-------

Ne restait que la jeune sœur et son bien-aimé frère. La folie de l’aîné, renforcée par sa paranoïa, l’amena à la conclusion qu’aucune femme n’était digne de lui donner un héritier. Ne restait que sa sœur. Il tenta alors de la violer.
De là, la douce et naïve Loïna-ki devint haineuse envers la gente masculine, son seul et unique point de repère étant son frère incestueux.
Orien lui confia un garde du corps de peur que quelque chose n’arrive à sa « bien-aimée ». Ce fut le seul homme en qui elle eut confiance par la suite. Elle lui expliqua ses craintes. Selon elle, son frère la ferait tuer une fois leur progéniture née. C’est la raison pour laquelle elle s’arrangea pour faire fausse couche sur fausse couche, pour retarder l’échéance fatale. Craignant pour la vie de celle qu’il protégeait, le garde du corps arracha Loïna-Ki à ce supplice. Il l’emporta dans les archipels de Tchi.

-------

La paix se rétablit peu à peu dans la fédération. Offensés par une telle trahison, les deux frères restants se rangèrent contre lui, mais Orien menaça quiconque s’opposerait à sa décision à l’aide d’une étrange épée.
Elle arborait un crâne de reptile cornu sur la garde et des veines arpentaient le pommeau tel une gangrène. Elle fut baptisée par les historiens la « Lame Rédemptrice ».

Orien s’autoproclama donc empereur d’une nouvelle religion dédié à la lune et aux saisons, portant le nom de Nocturia, afin de satisfaire la volonté de ceux qui avaient mis à bas les fondements de la glorieuse nation. Nihilum et Lumen devaient disparaître des livres d’histoires, cette religion n’était que l’apologie de l’immoralité et de la déchéance humaine selon les Nocturiens qui détruisirent les temples et les statues des deux divinités.Les partisans de Nihilum s’y opposèrent.

Orien ordonna donc de faire tuer tout partisan de l’ancien dogme capable d’offrir une résistance, et ainsi les hommes les plus jeunes et les plus endurcis furent assassinés par milliers sous la direction du Général Estarion, appelé autrefois « le Puissant » ; on le nomma rapidement « l’Exécuteur ».

Cumulant les défaites, Morianor et Valérior s’emparèrent eux aussi d’une arme pouvant vaincre la Lame Rédemptrice. La Légende des deux frères raconte qu’ils s'emparèrent d’un fragment de la Pierre de Corrompr, artefact qui n’aurait bien entendu jamais existé. Cette pierre mythique aurait été introduite ainsi dans la légende en tant que métaphore, afin de décrire la nouvelle arme des deux frères.

Une fois en possession de celle-ci, Valérior et Morianor eurent un désaccord sur la manière de renverser leur frère aîné. La légende raconte qu’ils se seraient fait la guerre afin de posséder la Pierre de Corrompr pour eux-mêmes.
Ainsi Morianor partit avec ses hommes en dérobant la pierre, en direction de la capitale d’Evenir, afin de faire échec à Orien. Valérior ferma toute frontière avec le reste du monde et déclara l’île d’Eureus indépendante de la fédération Unienne. Ainsi la grande île devint le sanctuaire de ce nouveau peuple. Ils devinrent ceux que l’on nomme aujourd’hui les Rédempteurs.

-------

Un jour, une ombre refit surface sur le continent d’Austermorss, ancien territoire de la Fédération Unienne. Morianor réclamait vengeance pour la mort de tous ses semblables, accompagné de milliers d’hommes que l’on nomma les Épouvants. Il avait trouvé un forgeron du nom de Rinakayn, jeune et talentueux, et lui avait confié le fragment de Pierre de Corrompr afin que celui-ci lui forge une armure capable de résister à la Lame de son frère. Tant bien que mal, le jeune forgeron avait tenté tout ce qu'il avait pu afin de créer l'armure demandée, sans toutefois avoir la garantie que celle-ci fonctionnerait.

L’Exécuteur s’entoura des plus puissants de ses guerriers pour lutter contre le seigneur de Nihilum et frère d’Orien, afin de protéger la population. S’ensuivit la bataille des grands halls, un lieu où plusieurs monuments dédiés aux anciens héros de l’histoire toisaient de leur édifice la descendance qu’ils avaient engendrée. Morianor parvint à enfoncer les lignes Nocturiennes grâce à de tristes sortilèges, broyant sur place les hommes d’Estarion, les rendant fous ou méconnaissables, signant la défaite de cette nouvelle civilisation.

Pourtant, le haut seigneur de la mort ne parvint pas à vaincre le puissant empereur nocturien et échoua contre l’invincible Lame Rédemptrice que brandissait Orien face à ses ennemis. On raconte qu'il trancha la tête de Morianor. Après l'échec de celui-ci, ses partisans décidèrent de récupérer la dépouille de leur maître, mais durent fuir au-delà des mers pour renaître sur l’île d’Obakdra. On peut désormais trouver, sur la place centrale de la capitale, l’armure de Morianor maintenue sur une statue de glace à son effigie.

-------

Orien ordonna la mort des femmes et des enfants de cette nation afin qu’aucune de leur descendance ne souille son monde parfait. Estarion refusa de réaliser la volonté macabre de son maître et préféra se repentir de tous ses massacres en protégeant les cibles injustifiées de l’empereur, ce qui le rangea dans la même classe que les fidèles de Nihilum et Lumen : des êtres à éradiquer.

Le conflit qui aurait dû finir avec la disparition de Morianor devint une guerre civile nommé « le Cauchemar », et diminua considérablement la population, qui se rangea en grande partie derrière Estarion, alors qu’Orien était de plus en plus nommé « le Fou » ou « Fury », atteint de paranoïa et réclamant la mort de tous.

Le funeste empereur ne pouvant être déchu tant qu’il portait la Lame Rédemptrice, Estarion retrouva Rinakayn et lui ordonna de lui forger une armure semblable à celle de Morianor, dans le même but que ce dernier. Sans fragment de Pierre de Corrompr cette fois, il dut approfondir ses recherches. Il parvint à réaliser un métal capable de démanteler la magie qu’il recevait, et le convertit pour faire en sorte de résister à la Lame Rédemptrice. Il devint l’un des premiers à comprendre le principe de lien d’un objet à un sort, et rendit l’enchantement plus courant qu’auparavant.

Ecouter la demande d'Estarion à Rinakayn :


Estarion provoqua alors un coup d’état, durant lequel, à l’image de Morianor, il affronta Orien, l’armure de Rinakayn le protégea du tourment et de la folie ; mais la corruption de l’épée demeurait plus forte et blessa gravement l’Exécuteur, qui n’eut d’autre choix que de fuir avec ses troupes vers le nord. Qualifiant les hommes du général d’ « impurs », il envoya des armées de Nocturiens pour les éliminer.

L’exode fut difficile, car les provinces du nord appartenaient autrefois aux redoutables Rakhs, les ennemis ancestraux des Uniens, qui furent écrasés par la fuite d’Estarion, poursuivis par les Nocturiens fanatiques. L’affrontement se perdit dans les limbes, ne ressemblant plus qu’à des querelles où chacun survivait dans les provinces supérieures du monde.

Les Nocturiens envoyés n’eurent plus de nouvelles de leur ancienne patrie et s’installèrent, Ces dernières établirent des forts le long de la frontière pour combattre les hommes d’Estarion qui se faisaient désormais appeler les Estarsitz. Plusieurs années s’écoulèrent mais le combat n’avançait pas.

12 ans après le meutre de Morianor, Austermorss, et donc la Fédération Unienne subirent ce que l’on appelle toujours « l’Ilogie » et furent entièrement dévastées par un cataclysme silencieux. Les légions Nocturiennes, n’ayant aucun nouvelle de leur empereur, renvoyèrent quelques hommes chez eux pour savoir ce qu’ils devaient faire à présent. Seuls deux d’entre eux purent revenir.

Découvrir l'Illogie du point de vue d'Orien :

La légion de la mort silencieuse venait d’apparaître et n’avait laissé aucun survivants de l’empire Unien. Les différents généraux, voyant le moral de leurs hommes au plus bas, prirent la décision de nommer parmi eux un nouvel empereur et de refonder un empire sur des bases plus saines et sur ces nouvelles terres prometteuses. Les campements et forts des légions devinrent très vite villages et cités. L’empire Nocturien était né.

-------

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
La légende des 5 frères
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La légende de Roméo et Juliette
» Le tonnerre gronde, la pluie tombe, j'en suis heureuse....[Légende Japonnais]
» La légende de Martin et Martine par Tournesol
» Bretagne magazine spécial légende arthurienne
» Les lieux de la légende...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Association Landhelven :: La Genèse de Landhelven :: Guilde du souvenir-
Sauter vers: